Témoignage d’un aîné sur les répercussions à long terme de la grippe

 

A Senior’s Story from Influenza Diagnosis to Long-Term Impact

Cela fait à peine un an que Art Bepple, un résident de Kamloops, en Colombie-Britannique, âgé de 79 ans, a été diagnostiqué de la grippe et a été hospitalisé pendant deux mois entre la vie et la mort. Admis le 17 décembre 2019 à l’hôpital Royal Inland de Kamloops en raison d’une toux persistante et d’essoufflement, le diagnostic de grippe allait s’avérer pour Art le début d’une cascade de problèmes de santé dont il souffre encore aujourd’hui.

À son arrivée à l’hôpital, Art a fait un grave infarctus et a passé huit jours aux soins intensifs. Art et sa famille ignoraient jusque-là que la grippe pouvait entraîner plusieurs complications. Selon une étude écossaise, la grippe augmente le risque d’une première crise cardiaque jusqu’à dix fois dans les trois jours qui suivent l’infection.1 Admis pour une toux, Art a été rapidement transféré à l’hôpital général de Kelowna pour y subir, le 3 janvier 2020, une chirurgie à cœur ouvert.

L’épouse de Art, Myrna, et sa fille, Kari, ont tout mis de côté et se sont rendues à Kelowna pour être aux côtés de Art à l’hôpital. Ce qui devait être un séjour de cinq jours d’hospitalisation après la chirurgie, s’est transformé en trois semaines. Kari s’est absentée de son travail pour soutenir son père dans son rétablissement et ses frères et elle se sont relayés à son chevet deux fois par jour afin de lui tenir compagnie à l’heure des repas.

Malheureusement pour Art et sa famille, ils n’étaient pas au bout de leur peine. Alors qu’il se remettait de sa chirurgie, Art a développé une insuffisance rénale. Une fois Art libéré de l’unité de cardiologie, Kari allait multiplier les démarches pour que son père soit retransféré à Kamloops pour la suite de ses traitements.

Aujourd’hui, Art doit suivre une dialyse trois fois par semaine. Après ces traitements, il ressent de la nausée et met un jour à surmonter la fatigue. La dialyse signifie aussi que sa vie tourne autour de ces rendez-vous importants et du temps nécessaire pour récupérer de la dialyse.

« J’ai eu une grande frousse, raconte Art. Et ma vie n’est plus la même. Je n’ai plus l’énergie pour faire les choses que j’avais l’habitude de faire. Mes jambes se fatiguent et je dois m’en remettre de plus en plus aux autres. »

A Senior’s Story from Influenza Diagnosis to Long-Term Impact

Avant que la grippe ne vienne bouleverser leur vie, Art et Myrna aimaient les choses simples de la vie. Ils adoraient danser le swing, camper dans leur motorisé, et passer les vacances avec leurs trois petits-enfants, des activités auxquelles Art a dû renoncer en raison des répercussions de la grippe.

Kari a été témoin des conséquences physiques et émotionnelles de la grippe et de ses complications et de la résilience de son père, et a vécu de près tous les changements que cette maladie a entraînés dans leur vie familiale.

« Cela a été une période très stressante dans nos vies. Ma famille était en état de choc et le début a été très difficile, explique Kari. Cela a été un défi d’amener mon père à marcher de nouveau; il avait des cloques partout sur les jambes. Au fil du temps, nous avons apporté des changements pour faciliter son quotidien, en ajoutant une ridelle à son lit et en lui procurant un fauteuil motorisé pour lui permettre de se rendre à ses traitements de dialyse. »

Une fois Art retransféré à l’hôpital de Kamloops, Kari a emménagé avec ses parents pour aider au rétablissement de son père. Art a finalement obtenu eu son congé de l’hôpital le 17 février 2019, deux mois jour pour jour après son admission.

Art n’aurait jamais pensé que la grippe allait lui laisser des séquelles permanentes. C’est pourquoi il tient à partager son histoire, afin que l’on sache combien il est important de se faire vacciner contre la grippe. « N’attendez pas et allez vous faire vacciner contre la grippe », insiste Art.

Kari a ce conseil tout simple pour tous : « Faites tout ce que vous pouvez pour prendre soin de votre santé. C’est important que tous les membres de la famille se fassent vacciner contre la grippe pour protéger les parents âgés qui sont plus vulnérables. N’allez pas croire que la grippe va finir par passer. Je ne voudrais pour rien au monde qu’une autre famille passe par où nous sommes passés. »

Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) recommande des vaccins antigrippaux conçus spécifiquement pour les personnes âgées. Consultez le site immunize.ca pour connaître le vaccin antigrippal qui vous convient.
Il faut savoir qu’aucun vaccin n’offre une protection complète contre la grippe et ne traite la grippe et (ou) ses complications; en cas d’infection, le vaccin ne prévient pas non plus une hospitalisation ou la mort.

1 Warren-Gash C. et coll. « Laboratory-confirmed respiratory infections as triggers for acute myocardial infarction and stroke: a self-controlled case series analysis of national linked datasets from Scotland », European Respiratory Journal, vol. 51, no 3 (mars 2018), 1701794 [https://erj.ersjournals.com/content/51/3/1701794].

Pour plus de renseignements sur les vaccins antigrippaux pour les aînés consultez les sources suivantes :

Guide canadien d’immunisation et Déclaration sur la vaccination antigrippale pour la saison 2020–2021
Immunisation Canada

Vieillir Activement Canada : 1-800-549-9799
Ce projet est financé grâce à une subvention à l’éducation de Sanofi Pasteur.

Cliquez ici pour imprimer le fichier PDF

Le cannabis et les aîné(e)s

Adhérez à Vieillir activement Canada

mieux choisir, mieux vivre - metro

arthrite